The Cuckoo’s Calling – Robert Galbraith (J. K. Rowling)

Souce : Goodreads

Souce : Goodreads

Titre : The Cuckoo’s Calling

Auteur : Robert Galbraith (pseudonyme de JK Rowling)

Langue : Anglais

Résumé (source : Livraddict, traduction personnelle ) : Lorsqu’une mannequin tombe mortellement d’un balcon enneigé à Mayfair, on conclut au suicide. Cependant, son frère n’est pas tout à fait convaincu et engage le détective privé Cormoran Strike pour enquêter. Vétéran de guerre, endommagé à la fois physiquement et psychologiquement, Strike a une vie compliquée. Cette enquête lui permet de survivre financièrement mais cela a un cout personnel : plus il se retrouve plongé dans le monde complexe du mannequin, plus cela devient sombre … et plus il se rapproche d’un danger terrible.

J’ai un peu hésité (enfin pas très longtemps) en apprenant que JK Rowling avait écrit un roman policier sous pseudonyme, surtout qu’il est un peu plus cher en numérique que les romans en VO que j’achète d’habitude. J’ai finalement cédé à la curiosité, aimant beaucoup les romans policiers, ayant eu un grand coup de cœur pour Une place à prendre et pour moi Harry Potter représente mon adolescence. Grace à la technologie moderne, j’ai pu le commencé dimanche soir avec une certaine appréhension, la peur d’être déçue. Au final, même si je ne le place pas au même niveau qu’Harry Potter et Une place à prendre, ce fut une excellente lecture. Je l’ai lu en deux jours et lorsque je ne pouvais pas le lire (il faut bien travailler dans la vie au lieu de lire), j’avais hâte de pouvoir reprendre ma lecture.

Le personnage principal Cormoran Strike est un détective qui était auparavant dans l’armée, a perdu une jambe, des problèmes d’argent et a des relations familiales assez compliquées. Au début du roman, il vient de rompre avec sa fiancée et se retrouve donc à dormir dans son bureau. On en découvre un peu plus sur lui au fil du roman, l’auteur réussit à le rendre humain et on s’attache à lui. Il est très minutieux dans son investigation, classant toujours ses notes. Sa secrétaire temporaire Robin l’aide dans son enquête, c’est l’un des personnages que j’ai préféré : elle a beaucoup de ressources et respecte la vie de Strike. J’espère en apprendre plus sur elle dans de prochains livres (pourquoi elle a quitté l’université, sur son fiancé, …) et revoir ce duo travailler ensemble.

A la demande du frère de Lula, un célèbre top model, Cormoran Strike enquête sur le suicide de Lula. Malgré le fait que la voisine dit avoir entendu un homme avant de voir le corps tomber, la police a conclu au suicide car elle prenait de la drogue et ils ont prouvé qu’elle ne pouvait entendre du bruit avec la fenêtre fermée. On se retrouve plongé dans un milieu de gens riches, de la mode et des paparazzis. Les proches de Lula dressent à chaque fois un portrait d’elle et de ses autres proches diffèrents, on a un peu du mal à cerner son état d’esprit le jour de sa mort. On découvre peu à peu la victime qui, comme notre détective, a une histoire familiale compliquée. Quelques éléments intrigants sont découverts par Strike mais ceux-ci ne prennent sens que lorsqu’on apprend la vérité. J’avais envisagé la possibilité de cette solution mais je l’avais écartée car cela semblait peu probable et infaisable et pourtant, une fois que l’on sait tout, cela prend tout son sens.

Les descriptions sont très bien faites : juste ce qu’il faut pour qu’on puisse bien imaginer les personnages et les lieux. En le lisant, j’avais envie de me balader dans Londres en suivant les pas de Strike. Les dialogues sont assez vivants mais parfois les personnages parlent un anglais ou font des références un peu difficile à comprendre quand on n’est pas britannique. Un peu comme dans Une place à prendre, tout n’est pas rose dans ce monde, entre drogues, problèmes familiaux, maladie, dépression, tromperies ou l’attrait de l’argent.

C’est donc un excellent roman policier et contemporain, je lirais à coup sur les prochaines aventures de Cormoran Strike (qui ne seront malheureusement disponibles que l’été prochain).

Logo Livraddict Goodreads

Publicités