A certain justice (Une certaine justice) – P. D. James

acertainjustice
Titre : A certain justice

Auteur : P.D. James

Langue : Anglais

Résumé (source : Amazon) : Brillante avocate londonienne, Venetia réussit à faire acquitter au bénéfice du doute Garry Ashe, un jeune voyou soupçonné du meurtre de sa tante. Mais voilà que sa propre fille Octavia annonce qu’elle veut épouser Ashe… L’avocate, qui cherche à empêcher le mariage, est retrouvée assassinée dans son bureau. Qui est le coupable ? Ashe ? Octavia ? Ou plutôt l’un des collègues et néanmoins concurrent de Venetia qui aurait pu profiter des circonstances pour se débarrasser d’elle ? Le commandant Adam Dalgliesh et l’inspecteur Kate Miskin auront beaucoup de mal à démêler l’écheveau.

J’ai découvert PD James via La mort s’invite à Pemberley et ayant bien aimé, j’ai lu ces autres romans policiers mettant en scène Adam Dalgliesh. J’ai dévorée celui-ci.

A certain justice est partagé en 4 parties. Dans la première, nous suivons Venetia la victime dans les jours qui précédent sa mort. Ainsi il faut attendre environ un quart du roman pour avoir un cadavre. Cela nous permet donc de découvrir sa vie et surtout qui pourrait lui en vouloir et on peut dire que les suspects ne vont pas manquer.

Nous sommes plongés dans le cadre de la justice anglaise et ses avocats, ce qui est très intéressant. Les points de vue alternent entre les enquêteurs et les collègues et les proches de la victime ce qui nous permet d’avoir un aperçu de l’enquête des deux côtés (enquêteurs/suspects). Je n’ai pas beaucoup accroché avec le personnage d’Octavia, la fille de la victime que j’ai trouvé très naïve pour une jeune fille de son âge.

Londres est le décor principal de ce roman et des rues et des stations de métro sont souvent citées, ce qui fait que j’ai ressortie mon plan du métro londonien pour mieux visualiser les trajets.

La résolution finale est un peu particulière en ce qui concerne le/la coupable, j’ai trouvé que cela tranchait avec la première partie qui focalisée sur Venetia , cela a un petit côté ironique.

Goodreads