Requiem – Delirium, tome 3 – Lauren Oliver

requiem

Source : Goodreads

Titre : Requiem

Série : Delirium, tome 3

Auteur : Lauren Oliver

Langue : Anglais

Résumé (source : Livraddict) : Après avoir sauvé Julian d’une condamnation à mort, Lena et ses amis regagnent la Nature. Mais celle-ci n’est plus un lieu sûr, des rebellions ont éclaté partout dans le pays et les Régulateurs sont postés à la frontière, à l’affût de toute transgression. Le gouvernement ne peut plus nier l’existence des Invalides et la menace qu’ils représentent. Tandis que Lena mène la Résistance prenant chaque fois plus de risques, sa meilleure amie Hana vit une vie sans amour au bras du jeune maire de Portland… Leurs récits se déroulent en parallèle, leurs voix alternent : quand les deux amies se retrouveront-elles ?

J’avais été déçue par ma lecture de Delirium mais j’avais eu un coup de cœur en lisant Pandemonium. J’ai donc mis un peu de temps à me décider à lire ce dernier tome alors que je l’avais acheté le jour de sa sortie.

Le récit est partagé en deux points de vue : celui de Lena (comme dans Delirum et Pandemonium) et celui d’Hanna, la meilleure amie de Lena avant qu’elle ne s’enfuie de Portland. Il y a une nouvelle sur Hanna entre Pandemonium et Requiem que je n’avais pas lu donc j’avais un peu peur d’avoir à comprendre son point de vue mais au final cela ne pose pas problème. A chaque chapitre on change de point de vue et comme ceux-ci sont assez courts, cela hache un peu le récit au début. Le point de vue d’Hanna est assez intéressant pour comprendre les effets du traitement car celle-ci a été « guérie ».

SPOILERS
Au final, beaucoup n’ont pas apprécié la fin mais elle me convient parfaitement, ce qui est assez étrange car je déteste les fins ouvertes habituellement. En effet, bien que je voulais que Lena finisse avec Julian après ma lecture du deuxième tome, mais cela se sent qu’elle aime Alex plus que Julian. Assez étrangement j’aime bien aussi le fait qu’on soit dans l’ombre quant à la réussite de la révolte contre le traitement et le fait de finir sur cette vision d’espoir et de murs mis à bas.

Logo Livraddict Goodreads

Publicités

The Goddess Inheritance (La vengeance d’une immortelle) – Goddest Test, tome 3 – Aimée Carter

goddess3

Source : Goodreads

Titre : The Goddess Inheritance

Série : Goddest test, tome 3

Auteur : Aimée Carter

Langue : Anglais

Résumé (source : Amazon) : Désormais, seul l’amour pourra la sauver…
A la veille de l’équinoxe d’automne, prisonnière de Cronos qui la veut pour reine et cherche à gouverner le monde, Kate est sur le point de donner naissance à l’enfant de l’homme qu’elle aime et dont elle est séparée, Henry. Dans l’ombre, Calliope, sa rivale depuis toujours, n’attend que le moment de lui voler cet enfant pour l’élever elle-même. La seule chance qui reste à Kate, c’est qu’Henry s’aperçoive enfin de son absence et vienne à son secours. Mais alors qu’elle s’accroche à cet espoir, elle apprend qu’Henry vient d’être blessé à mort…

J’ai toujours beaucoup aimé la mythologie grecque, quand j’étais en primaire, je pouvais passer des heures à lire les mythes. Cette série se base sur le mythe de Perséphone, enlevée par Hadès le dieu des enfers pour qu’elle devienne sa femme. Dans cette version, Hadès est devenu Henry (les dieux ont pris des noms plus anglais) et Kate, notre héroïne se retrouve mariée à lui. Le tome précédent finissait sur un rebondissement : Kate est enceinte et se fait enlever par Calliope (qui est Héra et a pris comme nom celui d’une des 9 Muses !) qui a manigancé sa grossesse.

Je regrette beaucoup que les dieux n’aient pas gardé leurs prénoms originaux, il est parfois un peu difficile de se rappeler qui est qui (il y a quand même une liste à la fin du livre mais ce n’est pas pratique quand on lit sur une liseuse), d’autant plus que certains liens familiaux sont changés (Henry/Hadès et Walter/Zeus ne sont pas frères) et que d’autres restent les mêmes (Perséphone est la fille de Déméter, Eric/Eros est le fils d’Ava/Aphrodite). Enfin heureusement c’est vrai sinon certaines relations deviendraient incestueuses. J’ai apprécié que les dieux gardent leurs tempéraments à l’instar de Walter en lequel on reconnait assez bien Zeus ou Calliope jalouse de son mari.

J’aurais aimé savoir pourquoi Kate décide d’appeler son fils Milo (et si il y a une signification en grec). Plusieurs villes sont détruites dans ce tome, engendrant des pertes humaines considérables, par les pouvoirs d’un titan, j’aurais bien aimé savoir comment les humains expliquent cela rationnellement.

La fin est assez prévisible et c’est un peu agaçant de voir Kate mentir à longueur de temps (même si elle a de bonnes intentions). Aussi je n’aime pas le fait qu’elle dise (au moins 2 fois) à James « you’ll be my first affair » alors que Perséphone, la première épouse d’Henry qui était amoureux d’elle a eu une aventure avec lui : pas très sympa pour Henry !

Goodreads

Deux soeurs pour un roi – Philippa Gregory

Source : Goodreads

Source : Goodreads

Titre : Deux soeurs pour un roi

Auteur : Philippa Gregory

Langue : Français

Résumé (source : Livraddict) :  » Je serai sombre, française, à la mode et difficile ; vous serez douce, ouverte, anglaise et belle. Quelle paire nous formerons ! Quel homme pourra nous résister ?  » Tels sont les premiers mots prononcés par Anne Boleyn à l’endroit de sa soeur Marie quand elle la rejoint, en 1522, à la cour d’Angleterre. Introduite au palais de Westminster, à l’âge de 14 ans, Marie Boleyn séduit le roi Henri VIII auquel elle donnera deux enfants. D’abord éblouie par le souverain, elle comprend qu’elle sert d’appât au milieu des complots dynastiques. Quand l’intérêt du roi pour elle s’émousse, Anne est chargée de le séduire à son tour. Désir, haine, ambitions, trahisons. Se déroulant sur quinze ans, cette fresque historique, racontée à la première personne par Marie Boleyn, dépeint les rivalités au sein de la dynastie des Tudor. Une histoire qui se terminera dans le sang.

J’aime beaucoup l’histoire et particulièrement ce qui concerne les épouses et les maitresses des rois. Je connais très peu l’histoire de l’Angleterre, juste pour savoir que Henry VIII a eu 6 femmes, qu’il en a fait décapiter certaine et que pour divorcer d’une, il s’est séparé de Rome, fondant la religion anglicane. Ce roman raconte l’histoire de Mary Boleyn et de sa sœur Anne et les événements ayant conduit à cette nouvelle Eglise.

Tout d’abord, je l’ai lu en français et les prénoms des personnages ont été francisés, ce qui m’a un peu gênée, surtout pour l’héroïne car pour moi Marie évoque moins l’Angleterre que Mary. De plus, pour Jane Seymour et Jane Parker, le prénom Jane a été gardé alors qu’avec la même logique il aurait du être Jeanne. Je ne comprends donc pas trop ces choix de traduction et leurs intérêts.

Mary Boleyn est un personnage auquel on est censé s’attacher car elle subit les pressions de sa famille mais j’ai préféré le personnage d’Anne : la voir manigancer pour être reine et observer sa lente chute, surtout sachant les conséquences historiques de ses actions.

Comme à chaque fois lorsque je lis un roman s’appuyant sur des faits historiques, j’aime bien me renseigner plus en détails, afin de connaitre la part de réalité. Il ressort de mes recherches que beaucoup de personnes ont critiqué les choix de l’auteure. En effet, elle s’est appuyée sur certaines théories rejetées par la plupart des historiens actuels comme l’inceste d’Anne avec son frère ou l’âge des deux sœurs, la paternité de son deuxième enfant par le roi. Mary rêve d’une vie assez simple, loin des intrigues et du faste de la cours et lors de son deuxième mariage, elle se marie en dessous de sa condition et la maison de son mari est décrite comme une ferme alors que c’est un petit manoir.

J’ai maintenant envie de lire un livre (pas une fiction) sur cette période pour en savoir plus.

Logo Livraddict Goodreads

Stealing Parker – Hundred Oaks, tome 2 – Miranda Kineally

Source : Goodreads

Source : Goodreads

Titre : Stealing Parker

Série : Hundred Oaks, tome 2

Auteur : Miranda Kenneally

Langue : Anglais

Résumé (source : Goodreads, traduction personnelle) : Parker Shelton a pratiquement la vie parfaite. Elle est sur le point d’être major de sa promo, elle fait partie de l’équipe de softball et a pleins d’amis. Puis le scandale de sa mère embrase la ville et plus personne ne veut lui parler.
Parker veut alors une nouvelle vie.


Donc elle arrête le softball. Perd 10 kilos. Et pourquoi embrasser un seul garçon quand elle peut en embrasser trois ? Ou quatre ? Pourquoi se limiter aux lycéens quand le nouveau et mignon coach de baseball semble flirter ?

Stealing Parker se passe dans la même ville et lycée que Catching Jordan, livre que j’avais aimé mais sans plus. On trouve de nouveau une thématique sportive : après le foot américain, nous avons ici le baseball et le softball. N’ayant pas une connaissance très approfondie des sports typiques américains (ou de sport en général), j’étais un peu perdue lors des matchs avec les termes techniques ou pour savoir ce qu’est le softball.

L’héroïne m’a un peu agacée par son comportement, les erreurs qu’elle fait. Elle a une situation familiale pas facile : son père ne se rend pas compte que quelque chose ne va pas et elle ne parle plus à sa mère depuis que celle-ci est partie avec une femme. Les gens de sa paroisse se sont en quelque sorte retourné contre la famille de Parker, en disant qu’elle pouvait finir comme sa mère (je n’arrive pas à imaginer que des personnes puissent penser ainsi) et le départ de sa mère semble être le scandale de la ville. Parker embrasse donc des garçons pour prouver qu’elle n’est pas comme sa mère. Tout cela devrait nous faire éprouver de la peine, de la sympathie pour l’héroïne mais cela m’a plutôt agacé vu que l’on devine que pendant le roman, Parker va découvrir qu’elle ne devrait pas faire attention aux autres et se réconcilier avec sa mère. D’ailleurs ce qu’on nous présente comme le scandale de la ville n’est au final pas connu par tout le monde.

SPOILERS

Au niveau de la romance, on retrouve un schéma un peu similaire à Catching Jordan : un nouveau gars arrive, elle sort avec lui mais au final elle finit avec quelqu’un qu’elle connait depuis longtemps. Lorsque tout semble perdu pour Parker avec ses deux « soupirants », j’avais tellement été agacée par son comportement que j’avais envie qu’elle finisse toute seule.

END SPOILERS

Un des points positifs de ce roman est Cornfield, les moments qu’il passe avec Parker sont assez mignons, comme lorsqu’ils regardent « Collège attitude » (film très sympa au passage !).

Goodreads

The Iron Knight (Le prince exilé) – Iron Fey, tome 4 – Julie Kagawa

iron4

Titre : The iron knight

Série : Iron Fey, tome 4

Auteur : Julie Kagawa

Langue : Anglais

Résumé (source : Livraddict) :
Une âme mortelle…A la fin du tome 3, Meghan et Ash n’ont pas eu d’autre choix que de se séparer. Au début du tome 4, Ash est prêt à tout pour retrouver sa bien-aimée, y compris à renoncer à l’immortalité et à gagner une âme.Trois épreuves décisives…De dangereuses péripéties vont conduire le prince à travers la Forêt Sauvage, jusqu’aux fameuses Terres des Epreuves.

C’était le seul tome de cette série qu’il me restait à lire, j’avais même lu toutes les nouvelles. Ça faisait longtemps que j’avais terminé le tome 4 mais sans savoir pourquoi, je rechignais un peu à lire celui-ci. J’avais bien aimé cette série mais sans avoir un coup de cœur, chose désormais faite grâce à cette lecture. Je ne sais si c’est le changement de narrateur ou non mais j’ai passé un excellent moment à suivre les aventures d’Ash et je n’ai pu le lâcher sans savoir la fin même si ayant lu la nouvelle Iron’s prophecy j’en connaissais le dénouement.

On retrouve une mythologie toujours aussi intéressante, en particulier avec le Grand Méchant Loup et le fait que ces créatures vivent grâce aux histoires racontées par les humains. On a un aperçu de ce qu’il advient d’eux dans le cas où de leurs légendes se perdent. Mon personnage préféré reste Grim parce qu’il est un chat (j’adore quand il utilise cela comme justification) et assez mystérieux.

On en apprend plus sur le passé d’Ash par des flash-backs : sa relation avec Ariella ou quand il était une fée dans pitié. Dans ce dernier cas, on découvre un personnage horrible, qu’on a envie de détester. Puck est plutôt marrant mais un peu inconscient, on peut comprendre l’exaspération de ses compagnons.

Je me suis imaginé cette bande d’aventuriers pendant cette lecture : un prince d’Hiver, Puck, une voyante, un grand méchant loup et un chat (quel équipe !) et j’ai suivi avec plaisir leurs péripéties.

J’ai envie de lire la série mettant en scène le frère de Meghan maintenant vu que je termine cette série-ci sur une très bonne note.

Logo Livraddict Goodreads

Austenland (Coup de foudre à Austenland) – Shannon Hale

Source : Goodreads

Source : Goodreads

Titre : Austenland

Série : Austenland

Auteur : Shannon Hale

Langue : Anglais

Résumé (source : Livraddict) : Jane Hayes est une jeune New Yorkaise en apparence tout à fait normale, mais elle a un secret : son obsession pour Mr Darcy, ou plus précisément pour Colin Firth jouant Mr Darcy dans l’adaptation de la BBC d' »Orgueil et Préjugés ». Résultat, sa vie amoureuse est proche du néant :aucun homme n’est à la hauteur de la comparaison ! Quand une riche parente lui laisse en héritage un séjour de trois semaines à Pembrook Park, un manoir où l’on vit dans la peau d’une héroïne de Jane Austen, les fantasmes de Jane deviennent un peu trop réels. Cette immersion dans cet Austenland réussira-t-elle à débarrasser la jeune femme de son obsession pour lui permetter de rencontrer un vrai Mr Darcy ?

J’étais un peu déçue en lisant ce livre. Jane Austen est l’une de mes auteures préférées et j’ai dû lire Orgueil et préjugés au moins 5 fois. Tout d’abord, l’héroïne Jane rêve d’un Darcy, mais pas le Darcy écrit par Jane Austen, elle rêve du Darcy de Colin Firth dans l’adaptation de la BBC de 1995, celui qui se baigne dans un lac. Même si j’aime beaucoup cette adaptation, je préfère néanmoins le roman. Austenland se classe dans le genre Chick-lit, que je n’apprécie pas trop.

Austenland semble être l’endroit parfait pour tout fan de Jane Austen (à condition de pouvoir se l’offrir) : demeure typique anglaise, des gentlemen et les règles de la bienséance mais au final ce n’est rien de plus qu’une mise en scène.

Tout au long des romans sont insérés régulièrement quelques paragraphes sur les petits amis successifs de Jane, je n’ai pas trouvé que cela apportait beaucoup au roman, à part la dernière entrée.

Je me suis assez ennuyé dans la première moitié et c’est quand Jane commence à discuter plus avec M. Nobley que je me suis plus intéressée à l’histoire. J’ai beaucoup aimé les échanges entre eux, un peu à la Elisabeth Bennett et Darcy. La fin fait très film romantique avec l’héroïne à l’aéroport qui va prendre son avion pour rentrer définitivement aux États-Unis et là …
D’ailleurs une adaptation cinématographique a été tournée et sortira dans l’année. J’irais surement la voir, en espérant mieux l’aimer que ce livre. La bande-annonce me donne envie en tout cas.

Logo Livraddict Goodreads

Frigid – J. Lynn

Source : Goodreads

Source : Goodreads

Titre : Frigid

Auteur : J. Lynn (Jennifer L. Armentrout)

Langue : Anglais

Résumé (source : Goodreads, traduction personnelle) : Pour Sydney, 21 ans, être amoureuse de Kyler n’est pas quelque chose de nouveau. Ils sont meileurs amis depuis qu’il l’a fait tomber dans la cour de recré et qu’elle lui a fait manger de la pâté de boue. A un moment, elle est tombée amoureuse, très amoureuse. Le problème ? Kyler n’est jamais resté plus que quelques nuits avec une file et, étant dans leur dernière année de fac, Sydney ne veut pas risquer leur amitié en se déclarant.
Kyler a toujours mis Sydney sur un piédestal trop haut pour lui. Elle est parfaite et tout pour lui. Mais ses sentiments pour elle, il les a toujours dissimulés ou s’est concentré sur d’autres femmes. Après tout, Kyler sera toujours le pauvre garçon du mauvais côté et Sydney, la seule femme qu’il ne peut avoir.
Mais quand ils se retrouvent coincés dans une résidence cossue à cause d’une tempête, rien ne peut empêcher de faire remonter à la surface leurs sentiments. Leur amitié peut-elle survivre cette attirance ? Et surtout, survivront-ils ? Car, en même temps que la neige tombe, quelqu’un les guette et ce séjour pourrait bien changer leur vie et de bien des façons.

Spoilers (enfin si vous n’avez pas l’habitude de ce genre de romans)

Ce livre part des clichés du player/fille sage et des meilleurs amis amoureux mais qui veulent pas se l’avouer. L’histoire est prévisible dès le résumé : une fois seuls à cause de la tempête, il va se passer quelque chose entre eux mais un obstacle va surgir donc ils vont croire que l’autre ne l’aime pas/plus, heureusement leurs amis sont là pour les aider donc ils vont avoir une discussion où ils vont finalement s’avouer leurs sentiments et happy end ! Donc j’ai lu ce livre sans grande surprise pour l’histoire, en ayant déjà lu de semblables. De même pour le tatouage « mystérieux » de Kyler. Il y a l’ajout d’une petite pointe de danger pour nos protagonistes mais là aussi, l’identité du coupable est évidente. Les personnages sont eux également peu originaux : le garçon qui a des relations courtes sans attaches, la fille timide et sérieuse et la meilleure amie et coloc sympa.

Cependant, si niveau suspens et rebondissements il n’y a rien d’imprévisible, j’ai quand même apprécié ma lecture car le style de l’auteure retranscrit bien les émotions et les pensées des personnages. Le fait d’avoir le point de vue de Kyler en plus de celui de Sydney est une bonne idée et permet de comprendre les réactions des deux personnages.

Au final une lecture rapide, assez sympa mais sans originalité.

Goodreads

Star Cursed – The Cahill Witch Chronicles, tome 2 – Jessica Spotswood

Source : Goodreads

Source : Goodreads

Titre : Star cursed

Série : The Cahill Witch Chronicles, tome 2

Auteur : Jessica Spotswood

Langue : Anglais

Résumé (source : Goodreads, traduction personnelle) : Avec les Frères persécutant les sorcières comme ils ne l’avaient jamais fait avant, les Sœurs, qui sont divisés, ont besoin que Cate entre en possession des pouvoirs de la prophétie. Après que Sachi,l’amie de Cate, soit arrêté pour usage de magie, une Sœur avide de guerre lui offre de l’aider à trouver des réponses, si Cate est prête à mettre en danger ceux qu’elle aime.
Cate ne veut pas être une arme ni impliquer ses amies et Finn dans les manigances des Sœurs. Mais lorsque Maura et Tess rejoignent les Sœurs, Maura indique clairement qu’elle fera tout ce qu’elle peut pour mener les sorcières à la victoire. Même si cela implique des sacrifices, renverser Cate ou la guerre totale.

Ce deuxième tome est presque aussi bon que le premier. Il nous permet d’en savoir plus sur New London et les Sœurs. On découvre ainsi que les sorcières sont partagés sur les actions à mener pour combattre les atrocités des Frères. Je dois dire que Cate m’a un peu agacée au début à ne pas agir et que je comprends Maura qui veut de l’action donc à partir du moment où Cate decide de tenter quelque chose, j’étais contente de voir en Cate un personnage planant et menant une action. Au début on assiste aux agissements des Frères sans que Cate ne fasse rien comme par exemple dans le premier chapitre car elle a peur de ne pas être assez forte magiquement alors que ce que font les Frères est horrible. On découvre aussi l’intérieur de l’asile et ce qu’il advient des femmes qui y sont enfermées et on revoit/rencontre des personnages du premier tome. On apprend alors laquelle des trois sœurs est la plus puissante sorcière et en même temps plus de choses sur la prophétie.

Je n’avais pas très apprécié Maura dans le premier tome tout en comprenant son point de vue mais à la fin de celui-ci je ne peux que la détester vu son comportement tout au long du roman et ce qu’elle fait dans le dernier chapitre.

Finn et Tess se partagent au contraire la place de personnage préféré : Tess est la petite sœur qu’on a envie de protéger comme Cate, j’aime beaucoup son enthousiasme à vouloir apprendre plein de choses (cela me rappelle quand j’étais enfant et voulais en savoir le plus possible) tandis que Finn est le garçon qui fait rêver, les moments qu’il partage avec Cate sont très bien décrits et on comprend parfaitement Cate qui n’aspire qu’à une vie avec lui mais qui est coincée par la prophétie et les Sœurs.

Il ne reste plus qu’à patienter pour le tome 3 (surtout après cette fin!) !

Goodreads

Timeless (Sans âge) – The parasol protectorate, tome 5 – Gail Carriger

Source : Goodreads

Source : Goodreads

Titre : Timeless

Série : The parasol protectorate, tome 5

Auteur : Gail Carriger

Langue : Anglais

Résumé (source : Livraddict) : Lady Maccon est en pleine béatitude domestique. Une béatitude à peine troublée par la fréquentation de quelques loups-garous de la haute société et celle du second placard préféré d’un vampire, sans oublier un bambin précoce ayant des dispositions incontrôlables au surnaturel…

Mais Alexia vient de recevoir un ordre qu’elle ne peut ignorer. Avec mari, enfant et famille Tunstell au complet, elle embarque à bord d’un bateau à vapeur pour traverser la Méditerranée. Direction l’Egypte, une terre qui pourrait bien tenir en échec l’indomptable Alexia. Que lui veut la Reine vampire de la ruche d’Alexandrie ? Pourquoi un ancien fléau s’abat-il de nouveau sur le pays? Et comment diable Ivy est-elle devenue du jour au lendemain l’actrice la plus populaire de tout l’Empire britannique?

SPOILERS INSIDE

J’ai fait l’erreur de lire ce tome 5 sans avoir lu le tome 4, ce qui fait que certaines choses m’ont laissé un peu perplexe comme l’adoption de Prudence, les relations entre certains personnages ou le changement de résidence. Il me faudra lire Heartless pour comprendre tout ça. De plus ma lecture du tome 2 remonte à assez longtemps et je ne me souvenais pas de tout ce qui fait que j’étais parfois un peu perdue avec ces histoires de momies et d’Ecosse. De plus je l’ai lu en anglais et le vocabulaire utilisé est parfois difficile à comprendre, même si cela ne m’a pas empêché de comprendre l’histoire car cela concerne quelques mots ici et là.

Cette série m’a une fois de plus rappelé Amelia Peabody pour son côté enquête, ambiance victorienne, ombrelle, thé et sandwich au concombre et enfant turbulent. J’apprécie beaucoup dans cette série le côté Steampunk avec des inventions telles que le aethographic transmitter ou la mythologie mise en place. Les pouvoirs de Prudence sont assez intéressants et je pense lire la série qui suivra ses aventures pour voir comment elle va les gérer car pour le moment elle n’est qu’un enfant en bas âge et j’espère aussi revoir certains personnages comme le professeur Lyall ou Biffy. La relation entre Biffy et le professeur Lyall évolue (enfin !) pour mon plus grand plaisir.

Le premier tome des aventures de Prudence sortira en Mars 2015, ce qui me laisse tout le temps de lire Heartless (et de tout oublier) !

Logo Livraddict Goodreads

The Cuckoo’s Calling – Robert Galbraith (J. K. Rowling)

Souce : Goodreads

Souce : Goodreads

Titre : The Cuckoo’s Calling

Auteur : Robert Galbraith (pseudonyme de JK Rowling)

Langue : Anglais

Résumé (source : Livraddict, traduction personnelle ) : Lorsqu’une mannequin tombe mortellement d’un balcon enneigé à Mayfair, on conclut au suicide. Cependant, son frère n’est pas tout à fait convaincu et engage le détective privé Cormoran Strike pour enquêter. Vétéran de guerre, endommagé à la fois physiquement et psychologiquement, Strike a une vie compliquée. Cette enquête lui permet de survivre financièrement mais cela a un cout personnel : plus il se retrouve plongé dans le monde complexe du mannequin, plus cela devient sombre … et plus il se rapproche d’un danger terrible.

J’ai un peu hésité (enfin pas très longtemps) en apprenant que JK Rowling avait écrit un roman policier sous pseudonyme, surtout qu’il est un peu plus cher en numérique que les romans en VO que j’achète d’habitude. J’ai finalement cédé à la curiosité, aimant beaucoup les romans policiers, ayant eu un grand coup de cœur pour Une place à prendre et pour moi Harry Potter représente mon adolescence. Grace à la technologie moderne, j’ai pu le commencé dimanche soir avec une certaine appréhension, la peur d’être déçue. Au final, même si je ne le place pas au même niveau qu’Harry Potter et Une place à prendre, ce fut une excellente lecture. Je l’ai lu en deux jours et lorsque je ne pouvais pas le lire (il faut bien travailler dans la vie au lieu de lire), j’avais hâte de pouvoir reprendre ma lecture.

Le personnage principal Cormoran Strike est un détective qui était auparavant dans l’armée, a perdu une jambe, des problèmes d’argent et a des relations familiales assez compliquées. Au début du roman, il vient de rompre avec sa fiancée et se retrouve donc à dormir dans son bureau. On en découvre un peu plus sur lui au fil du roman, l’auteur réussit à le rendre humain et on s’attache à lui. Il est très minutieux dans son investigation, classant toujours ses notes. Sa secrétaire temporaire Robin l’aide dans son enquête, c’est l’un des personnages que j’ai préféré : elle a beaucoup de ressources et respecte la vie de Strike. J’espère en apprendre plus sur elle dans de prochains livres (pourquoi elle a quitté l’université, sur son fiancé, …) et revoir ce duo travailler ensemble.

A la demande du frère de Lula, un célèbre top model, Cormoran Strike enquête sur le suicide de Lula. Malgré le fait que la voisine dit avoir entendu un homme avant de voir le corps tomber, la police a conclu au suicide car elle prenait de la drogue et ils ont prouvé qu’elle ne pouvait entendre du bruit avec la fenêtre fermée. On se retrouve plongé dans un milieu de gens riches, de la mode et des paparazzis. Les proches de Lula dressent à chaque fois un portrait d’elle et de ses autres proches diffèrents, on a un peu du mal à cerner son état d’esprit le jour de sa mort. On découvre peu à peu la victime qui, comme notre détective, a une histoire familiale compliquée. Quelques éléments intrigants sont découverts par Strike mais ceux-ci ne prennent sens que lorsqu’on apprend la vérité. J’avais envisagé la possibilité de cette solution mais je l’avais écartée car cela semblait peu probable et infaisable et pourtant, une fois que l’on sait tout, cela prend tout son sens.

Les descriptions sont très bien faites : juste ce qu’il faut pour qu’on puisse bien imaginer les personnages et les lieux. En le lisant, j’avais envie de me balader dans Londres en suivant les pas de Strike. Les dialogues sont assez vivants mais parfois les personnages parlent un anglais ou font des références un peu difficile à comprendre quand on n’est pas britannique. Un peu comme dans Une place à prendre, tout n’est pas rose dans ce monde, entre drogues, problèmes familiaux, maladie, dépression, tromperies ou l’attrait de l’argent.

C’est donc un excellent roman policier et contemporain, je lirais à coup sur les prochaines aventures de Cormoran Strike (qui ne seront malheureusement disponibles que l’été prochain).

Logo Livraddict Goodreads