Undone – Car Clarke

undone

Titre : Undone

Auteur : Cat Clarke

Langue : Anglais

Résumé (traduction personnelle) : Jem Halliday est amoureuse de son meilleur ami qui est homo. Pas exactement idéal mais elle vit avec.

Jusqu’à ce que l’impensable se produise. Une vidéo en ligne révèle l’homosexualité de Kai … et il se suicide.

Jem sait que rien de ce qu’elle peut dire ou faire le ramènera. Mais elle veut découvrir qui est responsable. Et elle veut se venger d’eux.

J’ai lu ce livre en un après-midi sans faire de pause, je ne pouvais pas m’arrêter sans savoir la fin. Cette lecture me hante encore.
Tout commence par une vidéo : l’homosexualité de Kai, le meilleur ami de Jem est révélé à ses camarades de classe et il reçoit ensuite plein de mails homophobes. Suite à cela, Kai se suicide. Jem ne peut vivre sans son meilleur ami dont elle était amoureuse. Cependant un jour, Louise, la sœur de Kai, sonne à sa porte et lui donne 12 lettres, 12 lettres de Kai, une pour chaque mois. Jem décide ensuite de se venger des responsables de la vidéo et donc de la mort de Kai. Un mot lui indique alors qui sont les coupables. Ici se trouve le seul reproche que j’ai : il suffit d’un bout de papier anonyme avec 3 noms pour que Jem soit convaincue de leu culpabilité, un peu rapide comme preuve à mon goût.

L’héroïne opère alors un changement progressif de physique et de personnalité pour s’intégrer au groupe des coupables, le groupe des populaires. La relation de Lucas et de l’héroïne m’a rendue assez triste : on sent que le bonheur est à portée de main de Jem mais celle-ci est trop aveuglée par sa vengeance, par les souvenirs de Kai pour le voir et le réalise trop tard. On sent qu’elle hésite plusieurs fois et on aimerait tant qu’elle oublie sa revanche. On se prend à avoir de l’affection pour ces « populaires » en les découvrant mieux, en voyant au-delà des préjugés que Jem avait sur eux.

La fin se profile tout au long du roman mais on se prend quand même à espérer tout en sachant que c’est peu probable. On veut la savoir mais on la redoute, on tourne donc les pages frénétiquement mais avec appréhension. Les dernières pages serrent le coeur, en particulier la lettre de Kai et le sms, à chaque fois que je repense à cette fin et en écrivant ces mots, j’ai presque envie de pleurer (enfin je me retiens de pleurer serait plus exact). Cela fait une semaine que je l’ai lu mais les émotions sont toujours aussi présents et aussi intenses en repensant à tous les vies gâchées, à ce qu’il aurait pu arriver si… Si le monde dans lequel on vit était tolérant, Si Jem avait pu voir plus tôt ce que la vie lui offrait au lieu de s’enfermer dans sa vengeance.
Une lecture que je n’oublierais pas.

Logo Livraddict Goodreads

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s